La Presbytie

Les lunettes

Quels verres choisir ?

Les verres à simple foyer permettent uniquement de voir de près, à une distance classique de lecture. En effet, la vision devient floue avec ces lunettes dès que le regard se projette au-delà de 40 cm. Aussi ont-elles le plus souvent une forme en demi-lune (elles sont réduites à leur partie inférieure). Pour voir de loin, il suffit de regarder par-dessus les lunettes. Il n’y a pas de correction de la vision intermédiaire.

Les verres à double foyer comportent deux parties : l'une pour la vision lointaine en cas de défaut de loin ; l'autre pour la vision de près. Ils présentent l'avantage de corriger deux défauts de vision à la fois (la myopie et la presbytie par exemple), et d'éviter de jongler avec deux paires de lunettes. Mais ils ne corrigent pas la vision intermédiaire (écran d’ordinateur par exemple) et sont souvent ressentis comme inesthétiques ou comme un témoin de l'âge qui avance.

Contrairement aux verres à simple ou double foyer qui ne permettent pas d'avoir une vision intermédiaire, les verres progressifs offrent une vision nette, quelle que soit la distance. Ils permettent de voir progressivement de la vision de loin à la vision de près. Tout comme les verres à double foyer, ils corrigent les autres troubles de la vision. Il n'y a pas de ligne de rupture entre les différentes zones de la vision, et l'on passe progressivement de l'une à l'autre, si bien que l'on ne peut pas deviner que vous êtes presbyte !
Il existe également des verres de proximité progressifs qui permettent une vision parfaite sur l’écran d’ordinateur, dans un rayon de 3 mètres et de près par exemple.

Les lentilles

La lentille de contact progressive permet une correction à toutes les distances, mais seules 40 % des personnes les tolèrent.

Correction chirurgicale de la presbytie

De nouvelles techniques permettent la correction par Lasik d’une presbytie en acceptant certains compromis.

Si l'on est myope ou hypermétrope et presbyte, le plus souvent, le laser corrige le plus précisément possible la vue de loin. Cela permet de supprimer toute correction de loin, les lunettes n’étant alors nécessaires que pour la lecture.

Si le patient souhaite néanmoins garder une petite autonomie de près, on opte pour la mono vision c’est-à-dire un œil dédié à la vue de loin, l'autre à la vue de près. C’est le principe de la vision alternée très utilisé en contactologie. La mono vision ou bascule donne une indépendance totale vis-à-vis des lunettes dans près de 80 % des situations, tant en vision de loin qu’en vision de près, une petite paire de lunettes additionnelles est néanmoins utile pour la lecture de fins caractères. Une simulation préalable avec des lentilles de contact est préconisée avant l’intervention pour s’assurer de la bonne tolérance du procédé.

L’avis du Docteur Kunze, ophtalmologiste

Le traitement de la presbytie est toujours délicat car le patient a deux visions différentes : de loin et de près. Chaque cas doit être traité en fonction des besoins spécifiques du patient. Actuellement s’il n’existe pas de traitement parfait, la chirurgie réfractive peut dans de nombreux cas s’avérer une solution efficace.

Pour en savoir plus sur la chirurgie réfractive