Le laser Excimer agit en diminuant l'épaisseur de la cornée, au centre chez le myope, en périphérie chez l'hypermétrope et l'astigmate.
Les limites de cette intervention découlent directement de l'épaisseur de la cornée qu'il ne faut pas trop amincir. Un examen préopératoire spécifique permet de mesurer cette épaisseur.

Schématiquement, les fourchettes d'intervention pour la PKR se limitent à une myopie minime et un astigmatisme inférieure à une dioptrie.

En fonction de l’état oculaire du patient

-1 à -3 dioptries chez le myope

1 dioptrie d'astigmatisme

Les très forts défauts ne peuvent être corrigés que par la technique des implants intra-oculaires c'est-à-dire par l'insertion dans l'œil d'une lentille correctrice.

De nouvelles techniques utilisant le Femtolasik sont en cours d’élaboration permettant la correction de la presbytie de façon partielle mais très appréciable puisqu’elle limite la dépendance aux lunettes.

Le bilan préopératoire extrêmement détaillé et complet permet de dépister des anomalies oculaires et les rares contre-indications à cette intervention.

La principale contre-indication est le risque de kératocône ou déformation évolutive de la cornée dépistée par la cornéotopographie.

Quand peut-on se faire opérer ?

La vue doit être stabilisée depuis au moins deux ans ; ce qui est rarement le cas avant l’âge de 21 ans.

L’avis du Docteur Kunze, ophtalmologiste

Chaque patient est unique et seul un ophtalmologiste compétent est à même de juger de la pertinence d’une intervention laser. En cas de doutes, prendre l’avis de plusieurs confrères.