Conseils et précautions
Les méthodes de chirurgies réfractives modernes permettent de corriger la myopie, l'astigmatisme, l'hypermétropie et, dans une certaine limite, la presbytie. Le résultat recherché ne peut jamais être parfaitement garanti, car il dépend des phénomènes de cicatrisation qui varient en fonction des individus. C’est à son ophtalmologiste d’expliquer préalablement au patient les possibilités de correction en fonction de son cas et de ses besoins.

Après l’intervention, en cas de résultat imparfait, une correction par lunettes, lentilles de contact, ou réintervention est toujours possible.
Les opérations de chirurgie réfractive sont de réelles interventions chirurgicales et présentent donc l’aléa chirurgical.
Des complications graves sont théoriquement possibles pouvant conduire à la perte de la vision, voire à la perte de l'œil. Ce risque est impossible à chiffrer car la survenue est exceptionnelle. Des inconvénients tels que la perception de halos autour des lumières, une tendance à l'éblouissement (souvent déjà présents en préopératoire), une réduction de l'acuité visuelle, même avec correction, une gène à la vision nocturne peuvent survenir de façon transitoire ou définitive. Dans des cas rares, elles peuvent nécessiter un traitement médical ou chirurgical.

Recommandations

Avant l'intervention


Si vous portez des lentilles de contact souples, cesser de les porter le plus tôt possible avant l’intervention et au minimum 3 jours avant. Les lentilles de contact rigides devront être enlevées, de préférence plusieurs semaines auparavant.

Il n'est pas utile d'interrompre un médicament habituel.

Il est conseillé de venir accompagné et de ne pas utiliser les transports en commun à cause des poussières.


Le jour de l'intervention


Il n'est pas nécessaire d'être à jeun mais éviter les excitants (café, alcool, etc.).

S’habiller d’une tenue confortable.

Le maquillage et les chignons sont incompatibles avec l’intervention. Les yeux doivent être parfaitement démaquillés de la veille.

Si vous êtes anxieux, un léger sédatif pourra vous être administré par voie orale. Il n'est absolument pas indispensable.

L'intervention de chirurgie réfractive se pratique en ambulatoire (pas d’hospitalisation). La durée du séjour en clinique ophtalmologique est d’une demi-heure, en plus des 15 à 20 minutes que dure l’intervention en elle-même.


Après l'intervention


Il est interdit de se frotter les yeux, même en cas de sensation d’irritation oculaire et ce, pendant les 4 semaines qui suivent l'intervention.

Pendant le sommeil et pendant les 2 semaines qui suivent l'intervention, porter la ou les coques protectrices qui vous ont été fournies.

Porter des lunettes de soleil filtrant les ultraviolets à l’extérieur, même s’il n’y a pas de soleil, dès l’intervention et pendant 3 mois minimum en postopératoire.

Le conseil du Docteur Kunze

Du fait de la pollution et du réchauffement climatique, les UV ont des effets de plus en plus néfastes sur notre vue : ils dégradent la surface et les structures transparentes de l’œil. C’est la raison pour laquelle je conseille à tous mes patients de porter des verres filtrant les UV ; il en existe des plus ou moins teintés. En cas d’intervention laser, cette précaution devient obligation, juste après l’intervention et pendant les 3 mois qui suivent, au minimum. Une exposition aux UV compromettrait la bonne cicatrisation.

Il est normal d'avoir une sensation de corps étranger (grains de sable) après l'intervention. Habituellement l’œil larmoie et brûle pendant quelques heures après l’intervention. Si besoin, prendre des antalgiques pour soulager jusqu’à disparition de la gène.
En cas de larmoiement, essuyer sur la joue avec une compresse stérile sans exercer de pression sur les paupières.

L’ophtalmologiste remet au patient une prescription de collyres qu’il faut parfaitement respecter. Instiller les collyres prescrits 3 à 4 fois par jour, pendant les 2 semaines qui suivent l’opération. Le traitement débute dès le retour à votre domicile.
Bien se laver les mains avant l’instillation des collyres et ne pas toucher l’œil avec l’embout des flacons.

Contre les yeux secs, des larmes artificielles pourront être prescrites.
Pendant les premiers jours, ne pas maquiller ses yeux et ne pas laisser entrer de shampoing ou des crèmes dans les yeux.
Les douches sont autorisées à condition d'éviter tout contact de l'œil avec l'eau savonneuse.

Les bains de mer et de piscine sont interdits pendant une durée de 3 semaines après l’intervention du fait du risque infectieux.

La vision est le plus souvent très améliorée dès le lendemain de l'intervention, quoique légèrement floue avec une impression de voile. La vision définitive demande 3 à 4 semaines pour se stabiliser.
Après une intervention Lasik Standard ou Lasik 100 % laser, laisser passer 1 à 2 jours avant de reprendre votre activité professionnelle, de travailler sur écran ou de conduire (Après une PKR, compter 7 jours d’inactivité). Si vous ne vous sentez pas encore sûr de vous, vous faire conduire pour le premier contrôle postopératoire.

Pendant 2 mois, exclure les sports violents, à contacts directs. Les sports peu violents (jogging, gym…) sont autorisés.